L’historique : 1ère réunion en mairie de Cambo 6


Vendredi soir à eu lieu notre première réunion regroupant l’ensemble des parties prenantes à ce 3ème historique.
Le tracé est validé, et on vous le dit de manière officielle : nous allons jusqu’à St Jean de Luz.

Voici les grandes lignes de cette troisième édition que nous avons baptisé « de la terre à la mer ».

Vendredi  23 Juin

Il faudra se lever de bonne heure pour le 1er groupe (groupe Jeep ou groupe buggy, il reste à définir), les vérifications administratives se feront aux alentours de 8h00. Le premier départ sera donné aux alentours de 10h00.
Le deuxième groupe sera convoqué aux alentours de 10h00 pour un départ estimé vers 12h30.
Tout ceci reste à affiner.

Le parcours nous mènera de Licq-Atherey à Saint-Etienne-de-Baïgorry avec 80 km de routes et de pistes comprenant 5 portions terre pour chaque groupe. Ce parcours comportera des troncs communs et des tracés spécifiques à chaque groupe.
1/4 d’heure après le départ de l’Hôtel Bouchet, vous serez dans l’ambiance des Cimes d’antan… si vous voyez ce que l’on veut dire.

Samedi 24 Juin

Après une bonne nuit de repos (ou pas), nous nous retrouverons au coeur du village d’Irouleguy.

Le départ des deux groupes sera à nouveau décalé dès le matin. Le tracé démarre par deux pistes en partie communes dont un morceau de bravoure… si vous voyez ce que l’on veut dire… 5 tracés terre sont au programme (en commun ou séparés) pour les deux
groupes.

Au milieu de tout cela, nous aurons pris le temps de nous restaurer à Saint-Martin-d’Arrossa. L’après midi nous rapprochera de Cambo-les-Bains où la municipalité nous recevra pour le repas de fin de journée.

Dimanche 25 Juin

Nous nous retrouverons à nouveau à Cambo-les-Bains.

Chacun des deux groupes prendra des directions parallèles. Nous avons estimé que les deux groupes se reconstitueront aux alentours de midi au cœoeur d’un site d’une grande beauté. C’est ce site que nous avons choisi pour la bénédiction, dans le plus pur respect de la tradition des Cimes du milieu des années 70.
Les deux groupes se sépareront à nouveau, ils ne se retrouveront que sur le goudron, en bordure de l’océan pour une petite traversée de Saint Jean-de Luz.
Les fêtes de la Saint-Jean tombant ce même week-end, nous n’avons pu nous établir sur le lieu envisagé pour le repas de fin d’historique. Nous reviendrons donc sur Ascain, la tête pleine d’images, d’anecdotes et pour partager une dernière fois, le bonheur d’être ensemble.

Nous traverserons 28 communes et 9 sites classés Natura 2000. Tout ceci doit suffire à vous rendre compte de l’investissement des équipes de l’Ecurie des Cimes, et surtout du message et des garanties que l’on donne à tout le monde. Nous sommes accueillis à bras ouverts sur l’ensemble des terres traversées.
Le mauvais comportement d’un seul d’entre vous peut mettre en péril notre parole, notre investissement, et pire encore, l’image qu’ont laissé nos parents ou grands-parents à la fin des années 70.
Alors, nous comptons sur vous pour garantir un comportement exemplaire de l’ensemble des participants.

Le tracé respecte vraiment celui des Cimes du début et milieu des années 70. Les pistes choisies portent des noms mythiques. Ceux qui ont eu la chance de les arpenter en course ou en spectateur s’en souviendront. Elles seront par moment rustiques.

Vous découvrirez ou redécouvrirez le Pays Basque dans ce qu’il a de plus beau en traversant à nouveau les trois provinces Soule, Basse Navarre et
Labourd… de la terre à la mer.

Nous vous dévoilerons très bientôt de nouvelles dispositions destinées au bon déroulement de cette 3ème édition. S’en suivront aussi le règlement et le bulletin d’engagement.

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Z'êtes un humain ? *

6 commentaires sur “L’historique : 1ère réunion en mairie de Cambo